Dimanche 08 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[Revue de p(a)resse] Le "Parlement du rire" : "Baratinage" citoyen et passage en farce !

Single Post
[Revue de p(a)resse] Le "Parlement du rire" : "Baratinage" citoyen et passage en farce !

On a atteint le summum du rire et frôlé le pire ce 19 avril, date du vote de la loi instaurant le parrainage citoyen. "Baratinage" citoyen si vous préférez ! Du spectacle il y en eu, de l'humour aussi au sein de l'hémicycle comme dans la rue. Roi MaRcky, lui, a vite décampé la veille et s'est réfugié à 6000 km de Dakar, avec les siens, pour éviter de s'attirer les foudres des manifestants qui n'ont même pas vu à quoi ressemblaient les contours de l'Assemblée. L'armée  "républicaine", qui a juré fidélité à son Roi, a stoppé la marche sur le Parlement du rire, pour éviter la contagion à un palais fantôme, déserté par le Roi et les siens. Ce n'est pas de la lâcheté, mais du réalisme car après tout, Sa Mackyesté avait mieux à faire à Paris où il a improvisé une rencontre avec Emmanuel, le jeune grand président. Pendant ce temps, Dakar, Thiès et plusieurs capitales régionales étaient en état de siège. État d'urgence, après l'activation du Plan d'urgence d'arrestation et de répression d'opposants (Puaro). Même à 6000 km de Dakar, Roi MaRcky dans sa clémence, a réussi à sauver Idy, Gakou, Bocoum et Cie des griffes des "farces" de l'ordre, en leur trouvant un refuge au commissariat central où ils ont tous séjourné, gratuitement. Et Dieu merci, Idy, Gakou, Bocoum, Abdoul et Cie ont eu la vie sauve. Ils n'ont pas une seule égratignure,excepté les bienfaits du gaz lacrymogène. Vous allez comprendre…

 

"Baratinage" citoyen : c'est adopté !
Ça y est, le Sénégal a adopté la loi sur le "baratinage" citoyen, destiné à rationaliser les 300 partis politiques existants, et les 20 en gestation dans le ventre d'Aly Ngouye. A en croire Roi MaRcky qui s'exprimait dans la cour de l'Elysée, si l'on n'y prend garde, le pays va arriver à 500 partis politiques. Who cares ? On se demande seulement qui est blessé et qui est mort même s'il existait 1000 partis politiques au Sénégal. Passage en farce : à l'Assemblée, ils sont d'accord pour faire régner la loi de la majorité, mais quand il s'agit de permettre à la majorité des partis politiques se présenter à la présidentielle, c'est non ! Souriez, vous êtes rationalisés !

 

Un parlement et du rire
Avril, c'est le mois du rire sur Canal plus, mais également sur la "Scène" parlementaire sénégalaise, Benno Tv où il était question d'excès de vitesse sur l'autoroute à "Baratinage" citoyen. Il fallait tout faire dans la rapidité. Mission réussie pour Moustapha, le justicier du Perchoir qui a dompté sa classe de parlementaires en se comportant mieux qu'un instituteur devant des écoliers brouillons, dans une cour de récréation parlementaire. Pendant que les flics cajolaient les manifestants dans la rue, Moustapha, lui, menaçait de faire intervenir un gendarme dans l'hémicycle pour "mater" les Toussaint et autres députés opposants qui ne respectent pas le règlement intérieur de l'Assemblée. Passage en "farce" et recours à la force, à l'hémicycle comme dans la rue !  Du haut de ses (presque) 80 piges, Tapha a fait preuve de sagesse, d'abus d'autorité mais surtout de retenue : pas facile de se faire "insulter" en direct par ses petits-enfants, sans pouvoir broncher…

Des citoyens extraordinaires… si ordinaires
C'est un des enseignements à tirer du vote de la loi sur le "Baratinage" citoyen. Au Sénégal, désormais, les chefs religieux, jusqu'ici des citoyens extraordinaires, sont redevenus des "citoyens ordinaires" puisque, ni le Roi de la république encore les "gens-saignants", ne les écoutent. Roi MaRcky a tout bonnement ignoré les appels des clergés chrétien et musulman l'invitant à ne pas orchestrer un passage en "farce" pour faire voter une loi très controversée et finalement entérinée 100 débats. Alors que les seconds, eux, ont fait fi de l'invite du Maître de la cité de Maodo à regagner les Sall de classes. Et quand on ne respecte pas les injonctions des citoyens ordinaires, il y a toujours des flics prêts à vous faire passer un Sall quart d'heure, à Ziguinchor ou ailleurs…

Souriez, vous êtes rationalisés !
Ansoumana, le président de l'Association sénégalaise pour le suivi et l'assistance aux malades mentaux (Assamm), est catégorique. Il a répondu  à la question que tout le monde se posait au sujet de l'oreille sourde prêtée par Roi MaRcky, à l'Eglise catholique. Figurez-vous que "le chef de l'État souffre de troubles mentaux obsessionnels. C'est pourquoi, il est resté sourd par rapport aux demandes formulées par les religieux, les politiques et la société civile, pour le retrait de cette loi", écrit le "journaliste d'investigation" dans un nouvel article. Et "A cause de ces troubles dont il est victime, il est insensible à de nombreux problèmes des populations", tente de psychanalyser Ansou, par ailleurs candidat à la présidentielle de 2019. Merci pour le tuyau, Ansou, on comprend tout.

19 avril ;  Des héros et des lâches
Des héros il y en a eu le 19 avril, des lâches aussi. Nous nous garderons de les nommer de peur de leur faire de la publicité gratuite. Idy, Gakou, Bocoum, Abdoul et Cie, qui ont été interdits de marche, doivent remercier Roi MaRcky d'avoir fait d'eux, des vedettes du 19 avril, des héros. Mais on se demande à quoi bon saisir ce machin de la Cedeao dont les décisions ne sont pas reconnues par Roi MaRcky et sa cour. Peut-on qu'on aura droit à une nouvelle farce, comme l'info lancée par un ex-banquier devenu politicien. Intox !

Abdoul, diffuseur de fausses nouvelles
Les fake news. Si c'était en France, Abdoul, l'ancien Pm de Roi MaRcky aurait peut-être droit à un procès et écopé d'une belle peine pour diffusion de fausses nouvelles. En bon banquier d'investigation, on lui demande juste, next time, de vérifier, de recouper avant de diffuser. Abdoul a annoncé la mort d'un manifestant tué par… personne et pleuré par personne. Heureusement. Il s'attendait peut-être à des morts et l'histoire ne s'est pas répétée à l'identique. Par contre pour les morts, pas d'empressement: il faut attendre le soir de la présidentielle, lorsque Roi MaRcky s'autoproclamera vainqueur au 1er tour, grâce à la magie du parrainage. Là, Abdoul, il risque d'y avoir des morts et il faudra à l'occasion, prendre la calculette...

Des sages aux ordres du Roi
Si les signatures étaient évaluées correctement, il ne devrait pas y avoir de souci avec le parrainage. Et ce qui est attendu du Conseil constitutionnel qui reçoit, examine et valide les candidatures, c'est qu'il valide les signatures de manière objective, sans injonction de Sa Mackyesté. Mais puisque, siègent au Conseil, 7 juges renommés, mais nommés par Roi MaRcky himself, les mêmes qui ont donné un "avis" favorable  au "wax waxeete" de MaRcky sur le mandat de 7 ans, après avoir validé la candidature de Papi Wade à un troisième mandat, ils sont disqualifiés !

Revoilà le syndrome You
En montrant qu'il est une institution aux ordres, sous Wade comme sous MaRcky, le Conseil perd toute sa crédibilité en tant que conseil suprême et juge des élections. Et faux pas lui reprocher de valider la candidature du Roi sortant, pour rejeter des candidatures de certains opposants. Syndrome Youssou Ndour,  puisque ce qui est attendu des 7 sages, c'est le tri, la sélection, donc l'élimination. Sauf quoi le "baratinage" citoyen voté en farce et 100 débats n'aura eu aucun sens.

Bonne semaine à tous !


Article_similaires

5 Commentaires

  1. Auteur

    Emploi Dakar

    En Avril, 2018 (12:59 PM)
    Offres & Demandes d'Emploi sur EmploiDakar.com
  2. Auteur

    En Avril, 2018 (17:01 PM)
    QUAND ON UTILISE LA VIOLENCE LACHEMENT CONTRE DES CITOYENS QUI NE FONT QU'EXERCER UN DROIT CONSTITUTIONEL DE MARCHER .IL FAUT S'ATTENDRE A UN RETOUR DE LA VIOLENCE AUSSI. LES MEMBRES DE L' APR DOIVENT S'ATTENDRE A UNE REPRESSION DE LA PART DES POPULATIONS LORS DES METTINGS DE APR SURTOUT EN BANLIEU.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2018 (17:53 PM)
    Sus au traitre ethniciste et apprenti dictateur Macky Sall. ll ne mérite pas de terminer son premier mandat. Le seul mandat qu'il mérite est un mandat de depot á Rebeuss. :sunugaal: 
    Auteur

    Président Ousmane Sonko 2019

    En Avril, 2018 (23:13 PM)
     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: :sunugaal

    vérité vertu valeur

    vérité vertu valeur

    vérité vertu valeur

    intelligence compétence émergence

    intelligence compétence émergence

    intelligence compétence émergence

     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: :sunugaal

    vérité vertu valeur

    vérité vertu valeur

    vérité vertu valeur

    intelligence compétence émergence

    intelligence compétence émergence

    intelligence compétence émergence

    vérité vertu valeur

    vérité vertu valeur

    vérité vertu valeur

    intelligence compétence émergence

    intelligence compétence émergence

    intelligence compétence émergence

     :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2018 (06:49 AM)
    Belle plume. Qui est l 'auteur de l'article.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email